La technologie

Des groupes violents provoquent de nouvelles altercations lors d’une autre journée de manifestations en Catalogne pour la liberté de Pablo Hasél

Mis à jour: samedi 27 février 2021 21:05

Publié le: 27.02.2021 21:01

Nouvel après-midi de manifestations en Catalogne. Trois colonnes de manifestants se sont réunies au centre de la capitale catalane appelées par des groupes indépendantistes à réclamer une amnistie totale et la libération du rappeur Pablo Hasél. Des centaines de personnes ont arpenté les rues de Barcelone jusqu’à ce qu’elles convergent vers la Plaza Universitat dans le cadre d’une manifestation au milieu des cris de « liberté pour Hasél ».

La marche s’est déroulée sans heurts jusqu’à ce que des groupes minoritaires de manifestants aient commencé à enlever les égouts et à les jeter dans les mossos. Ils ont également lancé des feux d’artifice et incendié des succursales bancaires. La mobilisation s’est orientée vers la zone la plus commerçante de Barcelone, où le onzième jour d’altercations a commencé à avoir lieu à l’occasion de la libération de Pablo Hasél.

Les moments les plus tendus de cette rencontre ont sans aucun doute été vécus à Las Ramblas. Un groupe de personnes violentes a utilisé des pierres, des bouteilles et des pétards pour attaquer un poste de police de la Garde urbaine, ce qui a conduit les agents à se rendre sur les lieux des événements pour disperser la population concentrée.

Certaines demandes au-delà de la libération du rappeur qui se sont également produites à VIC, dans la province de Barcelone, où ils ont fait le tour de la ville et fait une halte devant le commissariat de police. À Sabadell, il y a eu un incident d’isolement: un groupe de manifestants a percuté un guichet automatique, sans produire d’incidents plus notoires.

Quelques heures auparavant, ces manifestations avaient parcouru les rues de Gérone. Là, quelque 500 personnes ont défilé dans le centre-ville pour exiger que le rappeur soit libéré de prison. Ainsi, il y a eu une nouvelle journée de manifestations qui a commencé tôt dans la journée, lorsqu’un groupe d’une soixantaine de manifestants a coupé l’AP7 en traversant la ville et quelques minutes plus tard, les Mossos ont expulsé.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page