La technologie

Des citoyens expulsent le sénateur Emilio Argüeso pour avoir offert des «avantages» pour encourager le transfuguisme

Publication: mercredi 17 mars 2021 21:08

Les citoyens ont expulsé le sénateur Emilio Argüeso Torres, soulignant qu’il aurait pu commettre une infraction «très grave» en offrant «des avantages aux postes et aux affiliés du parti» afin qu’ils «quittent la formation et deviennent des revers». À cet égard, le parti cite des articles journalistiques «où des preuves évidentes sont fournies» de ces pratiques alléguées.

En ce sens, le parti ajoute dans un communiqué que son règlement intérieur “indique très clairement que l’acte de« se livrer à toute forme de corruption dans l’exercice de responsabilités institutionnelles ou de postes organiques sera sanctionné ».

En outre, selon la formation orange dans sa note, Argüeso aurait également enfreint les statuts de Cs en organisant des manifestations publiques sur les canaux de communication officiels du Sénat pour «infliger des dommages pertinents» au parti. Pour toutes ces raisons, la direction a décidé de le suspendre de son adhésion et le presse d’abandonner son mandat de sénateur.

La décision intervient après le tremblement de terre politique qui a secoué la politique à Murcie, où trois députés Cs ont décidé de s’opposer à la motion de censure soulevée par leur propre parti – la faisant échouer, de manière prévisible -, et au milieu d’un filet de démissions de l’intérieur de la formation, parmi eux celui de Toni Cantó ou celui du sénateur Francisco Hervías, qui a signé pour le Parti populaire.

Justement, ces derniers jours, Argüeso, sénateur par désignation autonome de la Communauté valencienne, a retweeté à travers ses réseaux sociaux plusieurs messages de soutien à Hervías et même un tweet de Cantó dans lequel il annonçait sa démission, montrant son désaccord avec la stratégie du parti et frontalement s’opposant à la motion de censure.

Ce même mercredi, il y a également eu le premier retrait de la formation orange au Congrès à la suite de la motion susmentionnée, celle du député Pablo Cambronero, qui a demandé à se rendre au Groupe mixte.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page