La technologie

Des centaines de Ceutíes manifestent contre Abascal en criant « Je suis espagnol, espagnol, espagnol »

Publication: lundi 24 mai 2021 21:23

Santiago Abascal, leader de Vox, s’est vu interdire par la justice de tenir une cérémonie organisée à Ceuta. Et malgré cela, de Vox ils ont insisté pendant la journée pour lancer un appel à la mobilisation, maintenant leur appel à 20 heures sur la Plaza de los Reyes avec l’intervention du président du parti.

À ce moment-là, ils avaient une conférence de presse programmée et à partir de leurs réseaux sociaux, ils ont encouragé leurs abonnés à sortir. « Ni le gouvernement, ni ses collaborateurs, ni les cinquièmes chroniqueurs de Mohamed VI ne vont nous empêcher de sortir pour défendre nos frontières », a souligné le parti sur son profil Twitter.

Mais finalement, et bien que le parti ait recouru à la voiture, le chef de l’extrême droite a été contraint d’annuler sa réunion dans ce qu’Abascal lui-même a qualifié d ‘«atteinte directe aux libertés des Espagnols de Ceuta».

« Cela empêche notre manifestation et en même temps, permet à 350 fans (criant le président Sánchez et Allahu akbar) de boycotter notre communiqué de presse. » Avec cette déclaration, Santiago Abascal a évoqué les centaines de Ceuta qui se sont rassemblés sur cette même place pour montrer leur rejet de leur présence dans la ville autonome et leur colère contre le chef de l’extrême droite.

Beaucoup d’entre eux sont musulmans et accusent le leader de VOX de douter de leur caractère espagnol. Pour cette raison, ils ont protesté devant les portes du Parador dans lequel se trouvait le politicien et, entre autres slogans, ils ont pu entendre: «Je suis espagnol, espagnol, espagnol».

L’acte a été interdit par la délégation du gouvernement à Ceuta sur la base de rapports de la police nationale et de la garde civile qui ont mis en garde contre d’éventuels risques pour la sécurité. Ce lundi, la Chambre Contentieuse-Administrative de la TSJA a apporté son soutien juridique à la décision de la Délégation Gouvernementale.

Cependant, Abascal, qui s’était déjà rendu à Ceuta lors de l’arrivée massive de migrants à la nage, est retourné aujourd’hui pour s’y rendre avec l’intention d’organiser un rassemblement qui n’a pas pu avoir lieu.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page