La technologie

C’est ainsi que les 1400 armes ETA et GRAPO détruites par un rouleau compresseur ont fusionné

Publication: vendredi 5 mars 2021 13:51

Les armes de l’ETA et du GRAPO qui ont été montrées ce jeudi dans un acte symbolique ont fini d’être détruites ce matin par un processus de fusion.

Dans les images qui accompagnent ces lignes, nous vous montrons comment toutes les armes ont été brûlées jusqu’à ce qu’elles soient réduites en cendres. Il s’agissait de 1 377 armes complètes et de 19 pièces essentielles saisies à l’ETA et au GRAPO.

Plus précisément, il y avait 697 pistolets, 172 revolvers, 274 mitraillettes et le reste, des fusils d’assaut, des fusils de précision et des fusils de chasse à canon lisse qui ont déjà été complètement détruits.

90% des armes détruites correspondent au groupe terroriste ETA. En fait, tous ont été saisis dans le démantèlement de différents commandos, tels que Motrico (1978), Donibane (1981), Olloki (1976) ou Sugoy (1996). Au total, ils appartenaient à 11 commandos formés entre 1978 et 2002. Les 10% restants appartenaient au GRAPO.

Hier, Pedro Sánchez a présidé un acte symbolique au Collège Duque de Ahumada des jeunes gardes de la garde civile au cours duquel un rouleau compresseur a roulé sur ces pièces, saisies lors de diverses opérations policières.

S’adressant aux médias, le chef de la direction a déclaré que notre pays « a l’obligation de réparer la douleur des familles des victimes » et a souligné que l’acte d’hier était un « acte de courage qui contribue à honorer la mémoire des victimes. Victimes » .

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page