La technologie

ce sont les restrictions contre le COVID-19 à Madrid

Publication: jeudi 25 mars 2021 06:32

Pâques approche, quelques jours fériés qui seront marqués par des restrictions pour freiner le coronavirus, également dans la Communauté de Madrid, qui, comme le reste des autonomies -à l’exception des îles Canaries et des îles Baléares- sera fermé périmètre à partir du 26 mars au 9 avril, sauf cas dûment justifiés.

En plus de ce confinement autonome, la Communauté de Madrid applique ses propres restrictions de mobilité dans son propre périmètre territorial.

Ainsi, aux frais du ministère de la Santé les actualisant ce vendredi, actuellement les zones de santé de base de Núñez Morgado et Virgen de Begoña (capitale de Madrid), ainsi que Valle de la Oliva (Majadahonda) et les villes de Navacerrada et Morata de Tajuña.

Vous pouvez vérifier quelles sont les zones affectées sur la carte sous ces lignes, marquées en rouge. Pour vérifier si votre rue se trouve dans l’une d’entre elles, il vous suffit d’appuyer sur la loupe et de saisir le nom de la rue dans la zone de texte:

Couvre-feu, réunions et hospitalité

En revanche, le ministère de la Santé et les communautés autonomes ont convenu au sein du Conseil Interterritorial du Système National de Santé, en vue de ces vacances, d’instaurer un couvre-feu sur tout le territoire entre 23h00 et 06h00.

Un calendrier de limitation de la mobilité nocturne qui avait déjà été appliqué à Madrid, où les hôtels et restaurants doivent également fermer à 23h00, l’entrée de nouveaux clients après 22h00 étant interdite.

De même, le Conseil Interterritorial a décidé de limiter les réunions à un maximum de quatre personnes dans des espaces publics fermés et six dans des espaces publics ouverts, sauf dans le cas des cohabitants. Dans le cas des espaces privés, les réunions sont limitées aux personnes qui vivent ensemble.

En ce sens, la Communauté de Madrid a déjà appliqué l’interdiction des réunions de non-partenaires à domicile, sauf pour s’occuper de tiers (personnes âgées, personnes à charge, mineurs ou personnes vulnérables).

En outre, en ce qui concerne les réunions dans le secteur de l’hôtellerie, à Madrid, le nombre de convives sur les terrasses était déjà limité à un maximum de six personnes par table et de quatre convives à l’intérieur des locaux. L’usage d’un masque est obligatoire tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des établissements, sauf à l’heure précise de boire ou de manger, et la consommation dans les bars est interdite.

Bien que la déclaration d’actions coordonnées convenues au Conseil interterritorial soit obligatoire pour toutes les autonomies, la Santé a insisté ce mercredi sur le fait qu’il s’agit d’un accord “de minimums” et que les communautés autonomes peuvent décider d’appliquer des mesures encore plus strictes.

Cependant, et au détriment de la région mettant à jour ses restrictions ce vendredi, il semble peu probable que Madrid introduise de nouvelles mesures restrictives, étant donné que l’exécutif régional était directement opposé à la fermeture du périmètre régional à Pâques, à laquelle il a finalement respecté, également. au cours du dernier pont de San José.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page