La technologie

Castilla y León signale deux effets indésirables possibles du vaccin AstraZeneca

Publication: vendredi 12 mars 2021 21:32

Castilla y León a notifié à l’Agence espagnole des médicaments deux effets indésirables possibles chez des personnes ayant reçu, dans un hôpital de Valladolid, le vaccin AstraZeneca-Oxford University appartenant au lot étudié par les autorités sanitaires européennes.

Les deux patients ont été traités à l’hôpital Clínico Universitario de Valladolid, l’un d’eux avec un diagnostic d’encéphalite immunologique non infectieuse et qui se trouve dans une situation stable, dans le service, et progresse favorablement.

L’autre a eu un accident vasculaire cérébral pour lequel il a été soigné et a déjà été libéré, ont rapporté ce vendredi des sources du ministère de la Santé de la Junta de Castilla y León.

L’hôpital Clínico Universitario de Valladolid a appliqué le protocole de ce type de pathologie pour établir un diagnostic différentiel et écarter d’autres étiologies d’encéphalite et déterminer l’origine de la maladie.

Le résultat des différents tests demandés prendra au moins une semaine pour arriver en raison de sa complexité, donc à ce moment aucune relation de cause à effet spécifique ne peut être établie, selon les mêmes sources.

Castilla y León est l’une des cinq communautés autonomes qui ont prudemment retenu les doses restantes du lot AstraZeneca qui fait l’objet d’une enquête pour une trentaine de cas de thrombus dans plusieurs pays européens.

Cependant, l’Agence espagnole des médicaments a veillé à ce qu’il n’y ait aucune preuve que l’administration du vaccin AstraZeneca ait causé les problèmes thrombiques qui ont conduit plusieurs pays européens à suspendre son administration et souligne que « ses avantages continuent à l’emporter sur les risques » et peuvent continuer à administrer.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page