La technologie

Calvo maintient que la grâce est une « décision politique » après qu’Alfonso Guerra a déclaré que « légalement, ce n’est pas légal » et « politiquement indésirable »

Madrid

Publié: vendredi 28 mai 2021 12:12

La possibilité de gracier les politiciens emprisonnés par le processus catalan, que le gouvernement envisage actuellement, continue de provoquer des positions différentes parmi les représentants de tout le spectre ; des voix disparates de part et d’autre du cadre politique, même parmi les personnes qui ont partagé la formation.

Or, de l’Exécutif lui-même, la position actuelle est claire : « La grâce ne critique pas une peine. Ce n’est pas un débat juridique, c’est un débat politique. C’est ainsi que la retentissante première vice-présidente, Carmen Calvo, a tenu à se montrer dans une interview accordée à Canal Sur ce vendredi, dans laquelle elle a rappelé que ce mécanisme « existe dans toutes les démocraties ».

Un avis qui tranche avec celui d’un autre vice-président du gouvernement, bien qu’en l’occurrence avec le préfixe « ex ». Alfonso Guerra, de la vieille école du Parti socialiste, faisant partie du gouvernement de Felipe González dans les années 90, a directement défini ces grâces spécifiques comme quelque chose de « politiquement indésirable », et va plus loin : « Légalement, ce n’est pas légal », il affirmé. dans une conversation dans l’espace « L’Espagne pour le débat », organisé par la Ville de Tomares (Séville).

En ce sens, contrairement à ce que défend Calvo, Guerra définit tout ce débat comme « faux », et met l’accent exactement sur ce que dit le président, mais dans la perspective inverse : « L’idée que la grâce est librement accessible au gouvernement, et ce n’est pas vrai », dit-il.

De son côté, la première vice-présidente insiste sur le même argument : « La grâce est réglementée, le président a dit que la grâce est un instrument qui ne correspond qu’au Gouvernement. Il a à voir avec la coexistence et la concorde », a-t-il condamné. .

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page