La technologie

Aguado propose que les personnes vaccinées contre le COVID-19 puissent se déplacer dans toute l’Espagne

Mis à jour: mercredi 3 mars 2021 14:50

Publié le: 03.03.2021 13:44

La Communauté de Madrid est en faveur de permettre la mobilité à Pâques si les données sur les coronavirus continuent de s’améliorer. Une position qui est à l’opposé de celle du ministère de la Santé et de la majorité des gouvernements régionaux, qui choisissent de continuer avec les confinements périmétriques pour éviter une quatrième vague.

Le vice-président madrilène, Ignacio Aguado, a transféré dans une intervention devant les médias que son exécutif est «libéral» et, par conséquent, «s’est engagé à essayer de lever toutes les restrictions». Mais le chef de Ciudadanos est allé plus loin et a déclaré que, selon lui, « les personnes vaccinées devraient circuler librement sur tout le territoire national ».

Certaines déclarations qui n’ont pas trop bien siégé au gouvernement de Díaz Ayuso, qui n’a pris que quelques minutes pour préciser que « ces opinions sont personnelles ». « Les opinions exprimées sur la vaccination et la libre circulation des vaccinés sont personnelles. Elles n’obéissent pas à un critère du ministère de la Santé », ont transféré des sources de l’exécutif régional à laSexta.

De son côté, la présidente régionale a été «surprise» car sa vice-présidente «ne s’est pas prononcée à ce sujet après deux heures de débat au Conseil des gouverneurs». De même, il a souligné que «les compétences en matière de santé sont détenues par un conseiller qui était à cette réunion et qui n’a pas été consulté».

Les opinions exprimées sur la vaccination et la liberté de mouvement des vaccinés sont personnelles « 

Pour Ignacio Aguado, ce serait une bonne stratégie, mais il ne faut pas oublier que les épidémiologistes et les experts de la santé ont rappelé qu’il n’a pas été prouvé que les personnes vaccinées ne peuvent pas propager le coronavirus. En fait, la virologue Margarita del Val a averti il ​​y a quelques jours à peine que « nous pouvons tous être contagieux, même si nous sommes vaccinés ou si nous avons passé le COVID-19 ».

En plus de ces déclarations, le vice-président a appelé le gouvernement de Pedro Sánchez à « définir une stratégie commune » afin que chaque communauté autonome « ne décide pas quoi faire ». Il estime que le ministère de la Santé devrait avoir un plan de mobilité commun, non seulement pour Pâques, mais de manière permanente.

C’est précisément ce qui sera débattu ce mercredi au Conseil Interterritorial du Système National de Santé. Le gouvernement, en particulier la Santé, discutera des restrictions qui seront appliquées dans les prochains jours avec les conseillers régionaux pour tenter de parvenir à un accord.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page